Accueil > Brexit : divergence sur le plastique à usage unique aussi

Brexit : divergence sur le plastique à usage unique aussi

DH

Contrairement à l'Europe, la Grande Bretagne retarde l'interdiction des pailles, touillettes et cotons-tiges en plastique en raison du coronavirus.

Le Minsitère de l’environnement, de l’alimentation  et de l’agriculture vient de confirmer qu'en raison de la pandémie actuelle de coronavirus et des perturbations qui en découlent pour les entreprises, l’interdiction de ces trois objets jetables en plastique est reportée au mois d'octobre.

L'interdiction devait initialement entrer en vigueur ce mois-ci. De nombreuses entreprises touchées par l'interdiction, telles que pubs, restaurants et cafés, sont actuellement fermés en raison des règles de distanciation sociale.

Le gouvernement britannique actuel s'est engagé à réaliser son ambition d'éliminer tous les déchets plastiques évitables pendant la durée de vie du plan environnemental de 25 ans. S'appuyant sur les engagements de sa stratégie sur les ressources et les déchets, le projet de loi sur l'environnement introduira de nouveaux pouvoirs qui nous permettra de s’ attaquer aux déchets plastiques en : imposant des redevances sur les articles en plastique à usage unique ; en veillant à ce que les producteurs couvrent la totalité des coûts nets de collecte et de gestion des déchets, y compris les plastiques ; en mettant en œuvre un système de consigne pour les récipients à boisson ; et en introduisant des services de recyclage plus cohérents pour les ménages et les entreprises dans toute l'Angleterre.